L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a officiellement autorisé le début de l’étude clinique de phase II visant à évaluer la non-infériorité du dispositif PHOS-ISTOS par rapport à la photothérapie dynamique (PDT) classique (numéro d'enregistrement 2016-A00010-51).

Cette étude sera menée dans le service de dermatologie du CHRU de Lille sous la responsabilité du Pr. Mortier en France, ainsi qu’en Allemagne dans la Klinikum Vest sous la responsabilité du Pr. Szeimies.